Ne me déstabilise pas.

Je ne t’attends plus. J’avance. Tu me trouveras peut-être sur le chemin et on prendra, à ce moment-là, le virage ensemble. Mais, il en est hors de question que je t’attende encore. J’ai enfin pu trouver chez moi cette satisfaction, cette envie de vivre, cette passion que j’attendais de toi. Il y a autre chose que toi qui m’anime, c’est moi.

Je ne te tourne pas le dos, jamais je ne le ferai. C’est simplement que je commence à me demander si tu es indispensable à ma vie. La réponse est non, évidemment. Ma vie me plaît même sans toi. Je n’ai pas besoin de toi, c’est pour ça que je ne t’attends plus. J’ai envie de toi. Et une envie n’est pas indispensable mais désirée. Et je te désire.

Alors je construis mon château et si tu viens, on emménagera une pièce à nous dedans. Il n’est plus question de t’attendre pour construire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :