Le grand amour

J’étais OOOOBLIGEE de commencer par ça sinon c’est pas moi. Vous avez remarqué ma dernière phrase sur le 1e article ? Bah voilà ! Elle est toute trouvée ma transition. Je n’en ferai pas tout le temps parce que je suis nulle en ça. En ce début d’année, je voulais nous célébrer, envoyer de bonnes ondes avant de m’attaquer aux sujets qui fâchent.

Vous savez qu’aimer n’est pas toujours quelque chose d’attrayant mais de repoussant ? Certaines personnes peuvent avoir peur de la façon dont vous aimez. Moi, je l’ai appris il y a quelque temps, en faisant l’expérience que je vais vous raconter. Je ne suis spécialiste en rien d’autre qu’en moi. C’est quoi ta définition de l’amour ? J’aimerais beaucoup savoir.

Des fois on dit « j’aime l’amour ». Moi, c’est pas que l’amour que j’aime, mais le fait d’aimer. On me disait « ah toi t’as peur de l’amour » les gars nooon. J’ai peur de ce qu’on en fait. En plus d’aimer l’amour (qui est un concept donc hyper vaste), aimez aimer (dans cette vastitude là, appropriez-vous l’amour et vous aimerez non seulement l’amour mais aimer, c’est-à-dire l’action). J’ai fait une distinction entre « aimer l’amour » et « aimer aimer » oui. Il faut personnaliser l’amour et la personnalisation se fait dans l’action. Quand vous aimez aimer c’est que vous aimez votre façon d’aimer. Donc vous vous aimez. Vous me suivez toujours ?

Je parlais de « repoussant » au début parce que selon la manière dont vous vous aimez , les gens s’autorisent tels ou tels propos et actes. La façon dont on aime peut être un véritable insecticide (si ça c’est pas une citation…). Quand on parle d’amour, on pense directement à la relation conjugale. Mais tu ne peux pas vivre en t’ignorant. Et puis il y a aussi l’amour familial, parental, fraternel, professionnel, religieux, spirituel… Si tu t’ignores, comment veux-tu que l’autre te reconnaisse ? Tout part de toi. Prends conscience de toi, de ta personne, de la légitimité de ta place sur cette terre et la personne en face de toi aura plus de chances de savoir comment t’aimer parce qu’elle verra comment tu t’aimes, comment tu aimes, comment tu l’aimes et saura comment faire avec toi. On me disait qu’aimer ne s’apprend pas. Peut-être. Mais savoir aimer s’apprend et je suis intimement persuadée que nous sommes le meilleur enseignant et le meilleur élève qu’on puisse avoir (c’est à là que je voulais en venir quand je disais « quand vous aimez aimer, vous vous aimez » parce que partant du principe qu’on ne peut pas vivre en s’ignorant, vous êtes le premier à bénéficier de cet apprentissage d’amoooouuuur).

Les gars je refuse que dire et penser s’aimer et s’estimer c’est être imbu de sa personne. Ça n’a aucun rapport. Quelqu’un qui l’est peut ne pas du tout s’aimer. Tout est dans le comportement. Une personne qui s’aime n’a parfois pas besoin de le dire qu’on le sait. Le grand amour commence chez vous. Pour moi, s’aimer c’est se respecter et ainsi être respecté. C’est-à-dire connaître ses limites, celles de l’autre et ne pas les dépasser (je parle évidemment des limites qui peuvent porter atteinte à l’intégrité de la personne, à ses valeurs et ses convictions). Je suis évidemment pour faire des concessions et tout ce que vous voulez mais faut pas que ça ait un impact sur mes valeurs. Elles sont mon identité. Je ne suis coach d’aucune vie si ce n’est la mienne. Prenez ce que vous avez à prendre, laissez ce que vous avez à laisser. N’oubliez pas qu’il y a mille et une façons d’apprendre la même chose. À vous de trouver la vôtre. Expérimentez-vous. Aucun écrit, aucun livre, aucune parole ne pourra vous dire qui vous êtes si vous ne vivez pas pleinement dans votre corps.

7 commentaires sur “Le grand amour

  1. Avant je ne m’aimais pas à cause de ma timidité. J’ai essayé de m’en débarrasser, mais avec le temps, les recherches, le travail sur soi. J’ai fini par accepter ma timidité, qui fait partie de ma personnalité, qui m’a permis de connaître de bonnes personnes et le meilleur pour la fin qui m’a permis de m’aimer moi-même.

    Aimé par 1 personne

    • Pour quelles raisons tu dirais que tu ne t’aimais pas ? Et qu’est-ce qui a changé pour que tu me conjugues ce verbe au passé ? 😁Tu peux me le dire ici ou venir en privé, si tu le souhaites ou répondre à ces questions juste à toi, pour voir ton évolution 🙈
      Tu t’es rencontré ! C’est l’une des plus belles rencontres que l’on puisse faire ! Je suis contente de lire ces mots… et tu sais quoi, le voyage de l’amour de soi n’est jamais fini. Alors continue à t’explorer et reviens me dire ici ou sur les réseaux comment tu te sens à chaque découverte de ta personne, si bien sûr tu le souhaites. Agréable voyage 🤗

      J'aime

      • Enfant, mon entourage familial me comparaissait avec d’autres enfants. C’est ce qui a fait que je ne me suis pas aimé, en plus de ça ma timidité ne m’aidait pas. Mais avec le temps, la réflexion, les rencontres, les recherches, les diverses apprentissages. J’ai appris que certes, nous sommes tous pareils au niveau physique (enfin normalement constitué de deux bras deux jambes et une tête) mais on a pas les mêmes vécus (mêmes histoires et avenir) en gros que nous sommes tous uniques. Ma timidité aussi a fait que je ne m’aimais pas, j’avais envie d’être moi-même, mais j’avais peur des retours des autres (paroles et regards), alors je me suis un moment normalisé (je dis bien un moment), mais être comme les autres ce n’était pas marrant. J’ai donc pris mon courage et l’ai mis face à ma timidité pour qu’il s’en débarrasse, mais il a juste réussi à négocier avec elle (ma timidité). Du coup aujourd’hui (avec beaucoup de retard) je m’assume, car je suis unique, je m’aime car je suis authentique. La faible proportion de timidité qui est en moi aujourd’hui m’a permis de rencontrer des gens « vrais », ils ne sont pas nombreux car en plus d’avoir appris à m’aimer, j’ai aussi appris à valoriser la qualité plutôt que la quantité. En choisant la qualité ces personnes ont acceptés mes défauts.

        Aimé par 1 personne

  2. Waouh 🙈 Champion 👌🏽
    Je voulais d’abord te dire que tu n’es pas en retard. Tu as pris le tps qu’il te fallait. Je considère aussi qu’il n’y a pas de « normes » ou de « normal » (je fais référence à quand tu me dis que tu t’es normalisé. Mais avant, tu n’étais pas anormal. Je parlerai bientôt de ce sujet) Enfin, arrête moi si je me trompe mais ta timidité fait partie de toi donc il n’y a pas de raisons pour l’effacer. Il te faut juste l’accepter.
    Pour ce qui est de l’entourage, j’en parlerai prochainement aussi donc je ne commente pas trop 😉
    Encore merci pour ton partage, ça me touche vraiment 🤗 bon courage pour la suite (et du coup je t’attends sur les articles à venir ou même encore celui-ci 😉)

    J'aime

  3. Maintenant j’ai compris que ma timidité fait partie de moi, je l’assume et j’en suis fière. De plus dans mes recherches sur la timidité, j’ai appris que c’est la société qui passe son temps mettre en avant les défauts de la timidité, or la timidité a aussi des qualités (loyale, fidèle, serviable…réfléchis beaucoup dans son coin et leurs idées sont vraiment formidable) et depuis que j’ai appris ça (qu’on a pas que des défauts) je m’assume et m’aime.
    Je serai à l’affût pour tes futurs écrits, je suis une personne volubile, qui aime échanger sur divers sujets tenable, car on ne peut pas tout savoir.
    L’homme est sur l’épaule du géant qui est le savoir (nous sommes tout petit face au grand savoir).

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :